ACTUALITES

Les Artistes de Venterol.

3 artistes venterolais

En matière de peinture comme dans les autres disciplines artistiques, il est courant de distinguer les différences entre amateurs et professionnels. Il est permis également de rechercher ce qui les unit, c’est l’option que j’ai choisi.

Tout peintre dit professionnel a débuté dans l’anonymat d’un atelier, d’une école, sous l’égide d’un peintre connu, réputé. Doté d’un don personnel et d’un bagage bâti au gré des rencontres, l’artiste se construit. Puis, sa notoriété émerge, surgit suite à la diffusion de ses œuvres qu’ un critique perspicace se charge de faire connaître à un public éclairé.

Le peintre amateur poursuit un chemin différent. Peindre c’est pour lui un besoin, un hobby, une distraction. Dans le secret de son atelier ,de son jardin, les toiles se couvrent d’esquisses, de projets parfois aboutis, d’autres non.

Au delà de leur recherche commune de retranscrire émotions, ressentis et impressions, les artistes possèdent cette volonté de faire marier formes, couleurs et nuances. Appréhender la profondeur et l’intensité d’un regard dans un portrait, embrasser la richesse des beautés d’un paysage, laisser vagabonder l’esprit dans un imaginaire, voilà quelques pistes qu’il convient d’explorer au cours de la déambulation d’une exposition.

Nous vous invitons à découvrir, faire connaissance avec quatre artistes amateurs qui ont accepté d’exposer au temple. Entre acryliques, aquarelles, encres et peintures à l’huile, laissez vous porter quelques instants dans leurs univers. Les thèmes du quotidien côtoient les souvenirs des voyages pour le plaisir des yeux.

Programme 2017

Madame, Monsieur, cher visiteur,

Vous souhaitez connaître les artistes qui vont exposer pendant cette saison 3?

Découvrez ci-après le programme qui a été élaboré par le bureau et la commission artistique de l’association.

Nous serons ravis de vous rencontrer au temple !

Gildas MOREAU : sculptures sur bois

Pendant ces quelques jours d’avril, le visiteur qui entre dans le temple est accueilli par de surprenants occupants. Ces personnages sont les sculptures de Gildas Moreau.

Des matières nobles que la Nature nous offre comme la terre ou la pierre, c’est le bois que cet artiste a choisi presque naturellement. Enfant il a grandi parmi les troncs, souches et copeaux de platane, noyer et de cerisier dans l’atelier de son père sculpteur. Lui-même, à 12 ans, présente sa première création au public.

Après une longue et patiente observation de la pièce de bois, Gildas Moreau avec ses outils entame la matière, épouse les contours en respectant les failles et lignes de force pour mieux traduire son inspiration.

« le travail du bois s’impose à moi durant les périodes plus ou moins longues et les expositions ponctuent les retours à la création. Et toujours des corps, nus, un peu cachés parfois, des morceaux de corps, des corps en morceaux qui se tordent et se délient, des corps miroirs. »

Dans votre déambulation,  vous croiserez  » L’homme qui marche » ou « L’homme blessé »; plus loin vous interrogerez « La femme qui marche » ou la sculpture  » Face au vide » qui vous murmurera comme une autre pièce, plus loin, « Aimez-moi ».

Certaines œuvres comme en mouvement et emportées par leur élan vous invitent à les suivre vers l’inconnu, d’autres, figées, calmes et pensives vous proposent une halte pour mieux prendre le temps d’être là.

lancement de la saison 3

Ce dimanche 2 avril 2017, l’association le Temple par la voix de son président a dévoilé le programme de la saison 3, devant un public nombreux.

Quelques mots de remerciements ont été adressés aux  membres du bureau pour leur implication, les adhérents et la municipalité pour leur soutien, ainsi qu’à Jacqueline Veilhan la précédente présidente et fondatrice de l’association.

Pour 2017, il est prévu 7 expositions. C’est Gildas Moreau (sculpteur sur bois) qui entame ce mois d’avril suivi en mai par Olivier Sybillin, plasticien photographe.

S’intercale ensuite, et c’est une nouveauté, une semaine réservée aux artistes amateurs de Venterol ; le but est de faire leurs connaissances, de découvrir leurs talents et d’exposer leurs créations.

Nous aurons pour la période estivale 4 peintres : Georges Sprungli qui est venu de nombreuses années à Venterol pour y installer son chevalet. Suivront Sylvia Lotthé, Françoise Bellière et Jean Michel Barrière.

Mi septembre, le weekend consacré aux Journées Européennes du Patrimoine sera le point de départ d’ITINERANCES, événementiel de photographies piloté par la mairie. Cette manifestation fédère plusieurs villages de la communauté de communes du Val d’Eygues et l’office de Tourisme de Nyons.

La saison se terminera avec Annik Reymond qui nous présentera ses dernières créations : peintures et encres.

Pour clore cette présentation, la compagnie Les Chantiers Funambules (www.chantiersfunanbules.fr) nous a offert un concert intimiste. Avec Emilia en solo ou en duo avec Alain (au piano), improvisation musicale, poèmes et chansons se sont succédé pour le plus grand plaisir du public.

Un moment de convivialité a clôturé cette fin d’après midi réjouissante.

Le mot du Président

Après ces quelques clins d’œil des saisons précédentes, laissons passer l’hiver. Pour la végétation comme pour les humains un temps de repos est nécessaire afin de laisser fleurir des idées nouvelles. L’apparence est parfois trompeuse, dans le silence et le calme les occupations continuent !

Pour l’association « Le Temple » cela est une période de préparation qui court de novembre à février.

 En novembre, la commission artistique a retenu les futurs exposants dans une liste de dossiers conséquente. Le conseil d’administration  valide le choix effectué. Puis, le secrétaire ou le président contacte chaque artiste pour arrêter les périodes d’exposition, les modalités pratiques des supports de communication, le vernissage et autres contraintes.

La réussite de l’exposition repose sur des facteurs humains et matériels. Par le biais d’échanges fréquents entre l’artiste et le bureau, les demandes de renseignements nombreux et complexes peuvent être résolus dans les meilleurs délais.

Nous approchons du but : vous présenter cette saison III différente des précédentes mais animée par la  volonté d’apporter aux visiteurs des expositions de qualité.

Un peu de patience et dans quelques semaines vous découvrirez la programmation 2017.

Bonnes vacances à tous !

Adhérent ou non, rejoignez-nous à l’aide du bulletin d’adhésion.

Merci pour votre soutien.

 

Le temple : intérieur
Parcours Artistique 2015

Préparation de la saison 3

Chers adhérents, Madame, Monsieur,

Le bureau de l’association est à pied d’oeuvre dans la programmation de la saison 3. Nous sommes en attente des réponses  des exposants quant à la précision des dates, du vernissage et autres aspects de leurs expositions.

Il est prévu de vous convier au temple à une présentation des futurs artistes avec en projet une exposition des artistes amateurs de Venterol afin de mieux les connaître ainsi que leur travail.

VU D’ICI

Oscura Vu d'ici_10_10_2016Dernière exposition de l’année 2016. Le Temple de Venterol accueille une exposition de photographies sténopé réalisées dans le cadre du projet Vu d’ici. Rendez-vous photographiques
les matins de soleil.

Vernissage le vendredi 21 septembre 2016
à partir de 17h

Ouvert tous les après-midi
du 21 au 30 octobre 2016

Ce projet et l’exposition ont été mis en oeuvre par l’association Oscura, en partenariat avec le Parc naturel régional des Baronnies provençales.

VU D’ICI

A – Contexte du projet VU D’ICI

En juillet 2014, Elisabeth Towns et Jean-Michel Galley de l’association Oscura investissaient le territoire des Baronnies pour une résidence photographique en partenariat avec le Parc Naturel Régional des Baronnies Provençales.

Avec VU D’ICI, l’intention du PNR des Baronnies Provençales et d’Oscura était d’appréhender la perception que les habitants du territoire avaient de leur environnement et le regard qu’ils y portaient.

La technique photographique utilisée a été le sténopé argentique qu’Oscura expérimente depuis plus de 20 ans en Europe et en Afrique.

Elisa Towns et Jean-Michel Galley ont rencontré une cinquantaine de personnes à La Roche-sur-le-Buis et au Poët Sigillat. Ils leur ont demandé de leur faire découvrir le lieu, leurs lieux, leurs cheminements, leurs points de vue, avec l’intention de les photographier. Les deux photographes ont assisté les habitants acteurs du projet dans la réalisation de ces prises de vue au sténopé. Les sténopés ayant servi d’outil photographique sont des boîtes en fer tapissées de papier photosensible et percées d’un trou minuscule qui remplace l’objectif.

A La Roche-sur-le-Buis, le laboratoire photo a été accueilli par Mme et Mr Bourgain puis par Mme et Mr Jacquet. Au Poët Sigillat, c’est la mairie qui a prêté sa cuisine pour le développement des photographies.

Deux grandes séries sont issues de ces rencontres humaines et de ces parcours photographiques dans les rues, sur les terrasses et dans les jardins, dans rochers, dans les champs cultivés ou encore dans les marnes de ces deux vallées est-ouest caractéristiques des Baronnies provençales.

Une partie des images réalisées est visible sur le site de l’association Oscura :

http://www.vuesimprenables.com/Vu-d-ici

En marchant dans et autour des villages, le groupe a aussi cherché des lieux à transformer en caméra obscura pouvant accueillir une ou deux personnes. C’est à La Roche-sur-le-Buis que deux cabanes se sont imposées comme porte des paysages.

B – L’exposition VU D’ICI au temple de Venterol

  • Des dates

L’exposition a lieu du 21 au 30 octobre 2016. Elle est ouverte l’après-midi.

Des rendez-vous photographiques avec les habitants et les visiteurs (enfants et adultes) seront proposés certains matins, en fonction du temps qu’il fait.

  • Des photographies

1/ Les deux séries de prises de vue réalisées avec les habitants de La Roche-sur-le-Buis, du Poët Sigillat et de communes environnantes.

2/ Des portraits au sténopé d’écrivains invités à la fête du livre de Nyons édition 2015 seront également présentés lors de l’exposition.

3/ Des photographies grand format réalisées dans l’un des deux cabanons transformés en chambres noires géantes.

A la Roche-sur-le-Buis, E.Towns et JM Galley ont investi deux cabanons situés au milieu des oliviers. Ils ont fait de ce patrimoine un lieu d’expérimentation photographique en transformant les deux cabanons en chambre noire géante. Un trou a été percé dans les cartons ayant servi à occulter les fenêtres.

Dans l’un de ces deux cabanons, du papier photo a été accroché face aux trois fenêtres occultées et perçées d’un trou. En fonction de la course du soleil, chaque trou a été ouvert successivement, 6 heures en moyenne, ciel changeant et grand mistral, pour permettre la réalisation d’une photographie grand format.

Enregistrer