la mer du Nord en Drôme provençale?

Serait-ce une des conséquences du réchauffement climatique? non c’est une boutade, une « accroche » pour décider les lecteurs à voir l’exposition des peintures de Françoise BELLIERE.

Née à Bruxelles, elle y a vécu longtemps puis s’est installée dans la campagne athoise (province du Hainaut). Aujourd’hui, elle réside à Sainte Jalle.

Sur la façade maritime, entre Ostende et La Panne, se trouve Nieuport, une ville que F.Bellière connait bien. Sur la côte, les longues étendues de sable où la mer et le ciel se confondent à l’horizon, il y a une lumière particulière; ces éléments vont nourrir l’esprit de l’artiste.

Vous connaissez ces phrases d’un chanteur célèbre :

« les gens du Nord ont dans les yeux le bleu qui manque à leur décor

les gens du Nord ont dans le cœur le soleil qu’ils n’ont pas dehors « .

F.Bellière possède au fond des yeux ce quelque chose d’indéfinissable qui facilite l’accueil. Dans ses tableaux la mer, le vent, le ciel indissociables du plat pays sont menaçants ou calmes, colorés ou gris. Ils ne sont pas que les pièces d’un décor, ils sont et représentent les forces visibles et invisibles qui règnent sur ce pays.

Beaucoup de gris, de beige, aux nuances douces et fluides qui se laissent contempler longtemps. Parfois une autre teinte plus vive attire l’œil et reste fixée dans les yeux.

Dans ses tableaux F.Bellière évoque un pays cher à son cœur et ses toiles font naître une envie : découvrir ces ambiances fortes et vivantes.